Quelles réglementations pour les abris de piscine ?

Tout comme une piscine, l’abri de piscine est soumis à une législation stricte, et parfois même à une imposition fiscale. Que faut-il savoir avant de choisir d’installer un abri de piscine ? Concept Alu y répond.

Respecter les règles d’urbanisme

Un abri de piscine est un élément relativement imposant, qui ne passe pas inaperçu dans un jardin. Ainsi, il est important de veiller à ce que cet abri soit en accord avec les règles d’urbanisme établies par la commune dans laquelle vous résidez. Si votre commune a des règles d’urbanisme bien établies, il n’est pas impossible qu’elle ait instauré plusieurs caractéristiques concernant les constructions, dont les abris de piscine. Il peut vous être demandé de respecter certaines couleurs, pour ne pas entacher les codes d’urbanisme, mais également de ne pas dépasser une certaine hauteur.

Et au niveau de la fiscalité ?

En temps normal, la taxe foncière concerne seulement la construction d’une piscine et pas celle d’un abri de piscine. Mais des exceptions existent. En effet, si votre abri de piscine est encastré dans l’un des pans de votre maison et que la hauteur de ce dernier est égale ou supérieure à 1,80m, il pourra être soumis à la taxe d’habitation. S’il n’est pas soumis à la taxe d’habitation, il n’est pas impossible qu’il soit soumis à d’autres taxes comme celle d’aménagement. Si vous êtes concerné par cette taxe, elle vous sera demandée au moment de la construction de l’abri de piscine. Les taxes diffèrent d’un abri à un autre, ainsi il est vivement conseillé de se renseigner auprès de sa commune et de l’installateur de l’abri de piscine afin de savoir à quoi s’attendre.